Pôle d’innovation collaborative

Au regard de la structuration de l’économie locale, fondée sur une population active croissante de plus en plus jeune, qualifiée et innovante, rien ne justifie aujourd’hui l’absence de services de proximité sur l’Arize-Lèze, a fortiori de services aux jeunes entreprises dont l’inscription sur la durée est un véritable défi. L’enjeu pour ce territoire n’est pas de devenir un espace résidentiel mais bien au contraire de se situer en complémentarité des villages, des villes intermédiaires comme Muret, Foix, Pamiers, Saint-Girons et de la métropole toulousaine avec la présence de centres-bourgs vivants et animés, lieux de centralité et de services de proximité. Il s’agit ainsi de retrouver des polarités intermédiaires dynamiques en facilitant la circulation des connaissances et des capacités à innover car le développement du territoire est lié à ces notions d’échange, de connexion, et de mobilité. La question de la mobilité est ici centrale, à l’image de la situation nationale (63% des français ne travaillent pas dans la commune où ils votent), l’Arize-Lèze est confrontée au phénomène de découplage entre lieu d’habitat et d’emploi de sa population, et souhaite s’appuyer sur cette richesse pour faire émerger de nouvelles collaborations professionnelles. En effet, outre les aménités naturelles et patrimoniales, les qualifications spécifiques de la main d’œuvre constituent un facteur d’ancrage et de développement des entreprises. Or, cet atout du territoire, lié aux multiples activités de ses habitants, n’est pas mis en valeur, car insuffisamment différencié et reconnu dans sa spécificité. C’est pourquoi, la communauté des communes de la vallée de la Lèze, souhaite créer un Pôle d’innovation collaborative afin que les différentes compétences du territoire, anciennes et nouvelles, techniques et conceptuelles, traditionnelles et modernes, se rencontrent et échangent.Ce pôle est envisagé comme un laboratoire d’innovation économique et sociale agissant en faveur de l’innovation technologique et numérique des TPE et PME et agissant contre l’isolement et le sentiment de relégation des professionnels en développant des réseaux de solidarité, de citoyenneté et de participation de toutes les compétences autour de projets économiques et sociaux partagés. A travers, un hôtel d’entreprises, un tiers-lieu, un espace de formation et un Fab Lab, l’enjeu est de rompre l’isolement professionnel, et de re-localiser l’innovation. 

L’objectif recherché est la construction d’un bâtiment tertiaire à basse consommation d’énergie au sein de la zone d’activités Peyjouan, ce bâtiment porte sur une superficie approximative de 613 m2 de SHON en R+1 pour une emprise foncière de 3 988 m2 maximum ce qui permettra, le cas échéant, de réaliser un projet d’extension de l’atelier de fabrication numérique avec la création de nouveaux ateliers. 2 parcelles attenantes ont été réservées dans le cas où des partenaires viennent s’installer. L’ambition de la Communauté des communes de la Lèze est de concevoir un bâtiment intégrant la démarche « Qualité Environnementale du Bâti », le moins énergivore possible, avant ensuite de compenser totalement cette consommation par la production d’énergie renouvelable in situ.

Publicités